© 2020 CSD Chevaleret. 

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

Les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux sur mesure visant :

- à restaurer les dents délabrées (suite à un traumatisme ou une carie volumineuse)

- à remplacer les dents manquantes suite à des extractions notamment 

LA RESTAURATION DES DENTS DELABREES

 Lorsque une dent présente un délabrement important du à une volumineuse carie, une dévitalisation ou, un traumatisme (fractures), il est nécessaire pour restaurer la dent d’avoir recours à une prothèse dentaire ou couronne dentoportée). Cette dernière peut être conçue en métal, en céramique ou en zircone.

LE REMPLACEMENT DES DENTS MANQUANTES

 

L'édentement est la situation caractérisée par l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade. La perte de dents est le plus souvent due à des infections dentaires ou, intéressant les tissus de soutien de la dent (parodonte). Un édentement peut avoir pour conséquences :
- une diminution de l’efficacité masticatoire
- une modification de l’occlusion dentaire : les dents adjacentes et antagonistes à l’édentement auront tendance à se déplacer pour compenser l’espace créé par la dent manquante
- des problèmes d’ordre esthétique notamment lorsque l’édentement concerne des dents antérieures.


Il est conseillé, lorsque la situation clinique le permet, de remplacer les dents manquantes à l’aide de prothèses dentaires


LES BRIDGES : un bridge est une prothèse dentaire permettant le remplacement d’une ou plusieurs dents manquantes. Il est indiqué lorsque les dents de part et d’autre de l’édentement sont délabrées et nécessitent la réalisation de couronnes dentaires.

LES IMPLANTS

LES APPAREILS MOBILES : les appareils mobiles permettent de remplacer une ou plusieurs dents en prenant appui sur la gencive et, sur les éventuelles dents restantes à l’aide de crochets. Les appareils amovibles permettent de s’adapter à presque toutes les situations en restaurant l’esthétique et une partie de la fonction. Leur principal inconvénient est d’être mobile et, par conséquent de ne pas s’intégrer aussi facilement que les prothèses dites fixées.